UMR7533

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Atelier 4

Santé, enjeux sanitaires et territoires

Coordinateur

Anne-Peggy Hellequin
Géographe, Université Paris-Nanterre
ap.hellequin@parisnanterre.fr

Atelier 4 « Santé, enjeux sanitaires et territoires »

Séminaire 2023-24 (en présentiel et en visio)

Inégalités sociales et territoriales de santé et pouvoirs d’agir au niveau local

*****

Organisation :

Zoé Vaillant, MCF Univ. Paris Nanterre, LADYSS : zoe.vaillant@parisnanterre.fr

Stéphane Rican, MCF Univ. Paris Nanterre, LADYSS : srican@parisnanterre.fr

 

En présentiel et en visio.

Inscription gratuite mais obligatoire :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSd929RReuKAJOgDzwE3qziRK63C0jhk7k7l6Rl3JHJqsAo1dA/viewform?usp=sf_link

*****

Résumé du séminaire

La territorialisation progressive des politiques publiques de santé, que ce soit dans le cadre de la politique de la ville (Ateliers Santé Ville, Contrats Urbains de Cohésion Sociale) ou dans le cadre des politiques de santé (mise en place des Contrats Locaux de Santé,  des Communautés Professionnelles Territoriales de Santé, expérimentation de dispositifs innovants) ont accompagné la prise de conscience de l’ampleur des inégalités sociales et territoriales de santé et de la nécessité de lutter contre. Ces dernières ont néanmoins tendance à se renforcer, opposant davantage les espaces urbains centraux aux espaces intermédiaires, périurbains et ruraux, les quartiers riches aux quartiers pauvres.  Les politiques publiques locales de santé prennent de multiples figures selon les ressorts contextuels sur lesquels elles peuvent ou non s’appuyer. Ainsi, les capacités de chaque territoire à pouvoir actionner des leviers nécessaires au changement sanitaire, et les mécanismes qui participent à ces pouvoirs d’agir différents et différentiels constituent autant d’éléments contribuant au façonnement et à la perpétuation de ces inégalités.  Par quels mécanismes, des quartiers, communes, qui présentent des difficultés socio-économiques, sanitaires, environnementales cumulent-elles également un défaut d’actions ou un manque d’ajustements de ces actions ? Ces mécanismes peuvent-ils être envisagés comme contribuant à des logiques de cercles vicieux où la difficulté s’ajoute à la difficulté, attachés à des logiques ségrégatives ?

Version pdf du résumé du séminaire.