Accueil

Séminaire "Les effets du changement climatique en Afrique : évaluation des risques et stratégies d’adaptation"

19 - 20 mai 2011


Entre les travaux du GIEC sur le réchauffement climatique et les critiques qui en sont faites aujourd’hui par les « climato-sceptiques », la confusion, le doute et l’incertitude ont fini par s’installer quant à l’ampleur des défis climatiques contemporains à relever. L’échec du sommet de Copenhague en décembre 2009 et les résultats des âpres négociations de Cancun qui viennent de s’achever montrent en effet les difficultés rencontrées pour donner suite au protocole de Kyoto. Si l’incertitude qui prévaut aujourd’hui tient en partie à la complexité des phénomènes climatiques observés et à leur interprétation, il semblerait également que l’on n’ait pas suffisamment souligné l’importance des jeux d’échelles et la nécessité de toujours replacer les questions liées au climat dans le temps, l’espace et les contextes locaux.

L’objectif du séminaire est d’interroger « la réalité » du changement climatique en changeant d’échelle d’observation et en partant de ses effets avérés, probables ou ressentis au niveau local et régional ? Démarche qui semble encore avoir été peu explorée à ce jour. Or, parmi les régions du monde considérées comme étant les plus exposées, l’Afrique apparaît bien comme l’une des plus vulnérables. Du fait de la faiblesse et la défaillance des systèmes d’encadrement, (et en particulier de l’absence ou de l’inefficacité des politiques de prévention et de protection), sécheresses, inondations, glissements de terrains, cyclones… y ont des incidences souvent dramatiques (déplacements, migrations de populations et « réfugiés climatiques », épidémies, famines, etc…). Ainsi, notre démarche vise à identifier des pistes de réflexion pour restituer au sujet toute la complexité qui lui revient et sortir des discours théoriques et des généralisations abstraites trop simplistes et finalement sans grande portée pratique. En somme, comment les communautés locales et les décideurs africains réagissent-ils concrètement à la problématique du changement climatique ? Le ressentent-ils à leur niveau, dans leurs pratiques, au quotidien et de quels moyens disposent-ils pour y répondre et s’y adapter ?

Les propositions de communications (30 mn chacune) sont à adresser sous forme d’un résumé d’environ 20 lignes (2000 caractères, espaces compris) à alain.francois@univ-poitiers.fr avant le 14 mars 2011. Les auteurs préciseront le titre de leur communication et dans quelle piste de réflexion ils s’inscrivent :

1. La mesure du changement climatique
2. La valeur des échelles d’observation
3. La variable humaine

Les réponses seront faites aux auteurs courant avril 2011.

- Pour plus d’informations : http://calenda.revues.org/nouvelle19003.html




français      english




Rechercher


Plaquette du Ladyss

Livret des doctorants
PNG - 18 ko



PNG - 4.1 ko


JPEG - 6.9 ko


JPEG - 14.3 ko


JPEG - 7.9 ko


PNG - 4.9 ko


JPEG - 3.9 ko