Accueil

Séminaire « La Géoprospective : apports de la dimension spatiale aux recherches prospectives ? »

4 et 5 avril 2011


- Lieu :
île Saint-Marguerite
Nice-Cannes
Les 4 et 5 avril 2011

- La géoprospective vise, au même titre que la prospective territoriale, à anticiper les devenirs possibles à moyen et/ou long termes des territoires pour éclairer les actions et décisions d’aménagement et de gestion. Sa spécificité repose sur la compréhension et la prise en compte des dynamiques et interactions spatiales et la spatialisation des scenarios prospectifs. Dans ce cadre la dimension spatiale est une composante intrinsèque, au même titre que les dimensions démographiques, socio-économiques ou historiques. D’après plusieurs auteurs (Voiron 2006 ; Houet, 2006 ; Houet & al 2008)1, la géoprospective ne peut se concevoir sans modélisation spatiale dans son acception la plus large (analyse rétrospective, modélisation systémiques, simulation dynamique et spatialement explicite, modélisation des jeux d’acteurs, modélisation virtuelle des états futurs des paysages, etc.)

- Les travaux en géoprospective ou prospective spatialisée ne sont pas encore très développés en France (Houet & al 2008). Il existe pourtant une forte demande sociale pour que la communauté scientifique élabore, teste et valide des méthodes permettant de simuler spatialement des phénomènes ou d’évaluer quantitativement les conséquences des choix de politiques. Le besoin est aussi fort de disposer d’approche de discussions concertées et collaboratives appuyées sur la production de scénarios spatialisés. Parmi les secteurs les plus directement intéressés, on peut citer la planification territoriale et la gestion environnementale pour lesquelles des méthodes de prospective sont déjà utilisées depuis plusieurs années mais sans une réelle spatialisation des scénarios prospectifs. Ce séminaire vise à regrouper les chercheurs impliqués dans le développement de concepts, méthodes et outils alimentant ou pouvant alimenter la prospective spatialisée. Il propose de dresser un état de l’art des pratiques et concepts, des projets et champs d’application, de ce domaine de recherche émergent et sera organisé autour de trois sessions thématiques et de tables-rondes. Les communications attendues peuvent être méthodologiques (modélisation d’accompagnement, intelligence artificielle et autres modèles de spatialisation, représentation virtuelle 3D, etc.) ou appliquées (territoire, environnement, occupation du sol, eau, changement climatique, agriculture, …).

- L’objectif du séminaire est aussi de confronter les points de vue, les approches et les concepts de disciplines diverses (géographie, économie, prospective, agronomie, écologie, etc.) concernant les potentialités et limites de la dimension spatiale dans les recherches prospectives et de discuter les moyens de développer ce domaine de la recherche, en particulier en France.

- Programme préliminaire

Le programme du séminaire, où communications orales, table-rondes et débats se succèderont, s’articulera autour de trois demi-journées thématiques :
- La place de la géoprospective dans les recherches prospectives ?
- Apport de la dimension spatiale aux approches participatives
- Les méthodes de la géoprospective

- Public visé

Une place importante sera réservée aux jeunes chercheurs (doctorants, post-doc, etc.), afin de promouvoir leurs recherches, mais les enseignants chercheurs et chercheurs plus expérimentés sont également concernés.

- Experts invités

Michel ETIENNE – INRA Avignon – Modélisation d’accompagnement
Jean-Charles HOURCADE – CIRED – Chaire en modélisation prospective
Xavier POUX – AScA – Agronome Prospectiviste – Chercheur associé ENGREF

- Pour en savoir plus, cliquer ici




français      english




Rechercher


Plaquette du Ladyss

Livret des doctorants
PNG - 18 ko



PNG - 4.1 ko


JPEG - 6.9 ko


JPEG - 14.3 ko


JPEG - 7.9 ko


PNG - 4.9 ko


JPEG - 3.9 ko