Accueil

Séance de rentrée du séminaire du Centre Alexandre Koyré "Changement Climatique et Biosphère : Expertises, Futurs et Politiques"

11 octobre 2011


Horaire : de 14h à 18h

Ce séminaire aura lieu désormais 27, Rue Damesme - Paris 13e, 5e étage, gauche

Programme de cette première séance : tour de table où plusieurs jeunes chercheurs (et des moins jeunes) de l’équipe présenteront un focus d’un quart d’heure sur une question sur laquelle ils ont travaillé récemment ou qui leur posent débat. Chaque intervention sera suivie d’une discussion.

  • Michel Armatte : "la question des scénarios plus que jamais d’actualité" :
    On reprendra 1°) la manière dont le GIEC et la communauté des climatologues réactualise cette question des scénarios 2°) la question des scénarios énergétiques à réévaluer au regard de la crise financière et de la géopolitique et géo-ingénierie du gaz en particulier.
  • Stefan Aykut : Construire l’Europe "par le haut" ou "par le bas" ? Les politiques climatiques comme prisme pour comprendre les enjeux de la construction européenne.
    L’Europe a traditionnellement joué un rôle proactif sur la scène climatique internationale, et ceci pour des raisons à la fois externes (leadership sur la scène internationale) et internes (construction européenne). Dans ce contexte, il est intéressant de regarder les débats autour des mesures domestiques. On abordera deux exemples : le débat écotaxe versus marché de carbone, et celui sur une juste répartition des efforts entre Etats-membres.
  • Aurore Viard-Cretat : Quantification du carbone forestier : les enjeux de la "CO2 production" des forêts tropicales.
    Alors que se multiplient des opportunités de rémunération des activités forestières luttant contre le changement climatique dans les pays du sud, un nouveau champ d’expertise se structure, construisant des outils pour encadrer et normaliser les diverses initiatives. La présentation ouvrira des pistes de réflexion sur les enjeux sociaux qui accompagnent les pratiques d’estimation du carbone.
  • Amy Dahan : Une lecture de l’article de Eve Chiapello "Le capitalisme et ses critiques", à l’horizon du programme de modernisation écologique
    Poursuivant ses analyses sur l’histoire du capitalisme à travers l’histoire de ses critiques (voir avec L.Boltanski, Le Nouvel Esprit du capitalisme), Eve Chiapello analyse ici notamment la critique écologique. Je tenterai d’inscrire le problème climatique dans cette réflexion théorique.
  • Hélène Guillemot : Quelques questions à propos de l’historiographie du changement climatique
    Quand a-t-on su que les émissions de CO2 allaient provoquer un réchauffement global ? Comment évaluer les progrès accomplis depuis plusieurs décennies en modélisation du climat ? Ces questions et quelques autres, souvent posées dans des contextes divers, admettent des réponses plurielles, voire contradictoires selon les auteurs et les sources. Il ne s’agit pas ici de rendre compte d’une recherche aboutie mais d’ouvrir un débat.
  • Régis Briday : De quoi la Durabilité des Sciences du Système Terre version Anthropocène est-elle le nom ?
    Il s’agit d’un travail préparatoire sur la communauté des Sciences du Système Terre, dont la principale figure est Paul Crutzen. Ces Sciences interagissent certes avec les sciences du climat, mais sont porteuses d’une épistémologie plus volontiers « chimiste » et « integrative » de l’environnement global. Je me focaliserai principalement sur le Dahlem Workshop de mai 2003 intitulé « Earth System Analysis for Sustainability », et situerai mon analyse en regard du programme de recherche sur « la gouvernementalité du Système Terre » lancé par Eva Lövbrand et collègues.
  • Sebastian Grevsmuehl : « L’analogie antarctique et l’émergence de l’environnement global »
    La notion de « l’analogie antarctique » fut inventée à la fin des années 1950 par les discours du droit international public en tant qu’outil juridique pour transférer des régulations existantes vers un autre grand chantier du droit international public : le droit de l’Espace. Une historisation de l’analogie antarctique au-delà du domaine juridique peut aider à comprendre comment l’Antarctique a pu marquer l’émergence d’une conception d’un « environnement global ».



français      english




Rechercher


Plaquette du Ladyss

Livret des doctorants
PNG - 18 ko



PNG - 4.1 ko


JPEG - 6.9 ko


JPEG - 14.3 ko


JPEG - 7.9 ko


PNG - 4.9 ko


JPEG - 3.9 ko