Accueil > Membres et contacts > Doctorant.e.s

SACHOT Pierre



Doctorant
Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
École doctorale : Ecole doctorale de géographie de Paris
Aménagement
Année de première inscription : 2021
Année de soutenance prévue : 2025
Courriel : pierre.sachot@etu.univ-paris1.fr
Master d’origine : Master Biodiversité, Ecologie et Evolution
Directeur de thèse : Hervé BREDIF
Atelier 5 Le vivant et ses enjeux territoriaux et environnementaux


TITRE DE LA THÈSE

Dynamiques spatio-temporelles de la communauté de micromammifères dans la ville de Paris : enjeux écologiques, socio-territoriaux et génétiques.

RÉSUMÉ DE LA THÈSE

Le paysage urbain est un milieu complexe, en perpétuelle évolution, où les interactions entre humains et animaux, qu’elles soient associées à des aspects positifs ou des externalités négatives, se banalisent. La distribution de cette faune commensale peut-elle être mise en relation avec le contexte socio-économique des citadins et le contexte écologique des habitats ? Ces réflexions peuvent être adossées aux micromammifères qui sont particulièrement présents en milieu urbain et font part d’intéractions régulières avec les citadins et notamment à Paris. La géographie sociale de la capitale reflète une forte hétérogénéité spatiale. Ainsi, ce territoire inégalitaire présente une structure sociale qui peut être associée à un rapport à la nature et plus précisément aux micromammifères pouvant varier d’un quartier à un autre. Néanmoins, très peu d’études se sont intéressées à la relation humains / micromammifères en milieu urbain sous l’angle socio-spatial, et encore moins à Paris. Pourtant, de nombreux citadins se mobilisent ou s’emparent de cette question, avec toutefois des objectifs différents, en lien avec le bien-être animal et au travers d’un regard plus esthétique qu’écologique. C’est donc pourquoi cette thèse s’articulera autour de trois axes et objectifs de recherches :

- Caractériser la répartition, la dynamique et la structuration génétique des populations de micromammifères dans l’espace parisien ;

- Appréhender les liens complexes entre humains et micromammifères, notamment à travers une analyse des perceptions et des représentations des espèces le long d’un gradient socio-économique ;

- Établir des recommandations pour permettre à la ville une meilleure appréhension et gestion de ces populations ;

MOTS-CLES

micromammifères ; socio-économie ; géographie ; écologie ; génétique ; Paris ; dynamiques ; gestion

PUBLICATIONS




français      english




Rechercher


Plaquette du Ladyss

Livret des doctorants
PNG - 18 ko



PNG - 4.1 ko


JPEG - 6.9 ko


JPEG - 14.3 ko


JPEG - 7.9 ko


PNG - 4.9 ko


JPEG - 3.9 ko