Accueil > Membres et contacts > Doctorant.e.s

NSHOKANO MWEZE Jean-Robert



Doctorant
Université Paris 8 Saint-Denis
École doctorale Sciences Sociales
Géographie

Année de première inscription  : 2021
Année de soutenance prévue  : 2024
Courriel  : nshokano@gmail.com
Directrice de thèse : Bezunesh TAMRU
Atelier du LADYSS  : Atelier 5 – Le vivant et ses enjeux territoriaux et environnementaux

TITRE DE LA THÈSE

Émergence et Réémergence du Risque d’inondation et risques hydrologiques
associés au cœur des défis d’aménagement dans la région de Bukavu : entre facteurs
de vulnérabilité des populations et mutations socio-spatiales.

RÉSUMÉ DE LA THÈSE

Ce travail a pour vocation de comprendre l’émergence du risque d’inondation dans la ville de Bukavu en République Démocratique du Congo. Cette ville est située dans une région caractérisée par une multiplicité des facteurs naturels et sociopolitiques qui influent sur sa dynamique spatio-temporelle. Elle a une particularité d’être au rivage du Lac Kivu (un des lacs importants de la région de Grands Lacs) et d’être dans la région longtemps marquée par des conflits où plusieurs acteurs régionaux ou internationaux sont impliqués soit dans des rivalités soit dans le pillage des ressources situées dans les hinterlands. La ville de Bukavu, chef-lieu de la Province du Sud-Kivu est localisée dans une zone à reliefs accidentés recoupées par des versants abrupts et par quelques rivières. Ce milieu urbain est à la fois un lieu de croisement des mouvements de migrations interne et un espace urbain fragilisé par les risques urbains permanents. Le but de cette recherche est de comprendre la manière dont les dynamiques sociales spatiales des populations de Bukavu influent sur l’émergence et la réémergence du risque d’inondation dans la production du développement urbain actuel. La question centrale de cette recherche dans quelle mesure les facteurs de vulnérabilités dépendent-ils des stratégies d’émergence et de réémergence du risque d’inondation par les acteurs institutionnalisés (élus, fonctionnaires locaux et internationaux, universitaires, leaders d’ONGs et d’association et intérêt économique) ?

Ce travail aura une triple déduction de ses résultats sur la base de trois aspects importants autour desquels gravitent les argumentations de notre réflexion : le mode d’occupation de sol, le degré d’acceptabilité du risque d’inondation et la gestion du risque d’inondation aux prismes des défis d’aménagement de la ville. Pour ce faire, notre méthodologie s’articule sur l’analyse spatiale et l’analyse des données d’enquêtes et entretien avec une entrée qualitative d’une part et une entrée quantitative d’autre part.


Mots-clés

occupation du sol ; degré d’acceptabilité du risque ; émergence du risque d’inondation

PUBLICATIONS

à venir.




français      english




Rechercher


Plaquette du Ladyss

Livret des doctorants
PNG - 18 ko



PNG - 4.1 ko


JPEG - 6.9 ko


JPEG - 14.3 ko


JPEG - 7.9 ko


PNG - 4.9 ko


JPEG - 3.9 ko