Accueil > Recherche > Programmes de recherche > Etablissements publics > MOBIDIF

MOBIDIF


 

MOBIDIF

Mobiliser la BiodIversité pour atteindre la multiperformancedes exploitations agricoles en Île-de-France

Financé par : Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, programme CasDAR 775, appel à projet ARPIDA
Date de début du projet : 01 novembre 2019
Date de fin du projet : 30 octobre 2021


Membres du Ladyss impliqués

Etienne Grésillon, Anne Sourdril


Coordinateur du projet

Valentin VERRET (Agro’fîl)

Participants du projet extérieurs au laboratoire

Marianne Cohen (laboratoire Médiations), François Bouteau (LIED UMR 8236)


Partenaires

AGROF’ILE (association) ; GAB Région Ile de France ( Groupement des Agriculteurs Biologiques de la région Île-de-France) ; INRA DE VERSAILLES - UMR AGRONOMIE ; Agence Régionale de la Biodiversité en Île-de-France ; INRA du Moulon - UMR GQE ; MNHN - CESCO ; Parc naturel régional du Gâtinais Français ; Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse


Résumé du projet

Ce projet vise à donner un outillage théorique et pratique aux agriculteurs franciliens avec des connaissances intelligibles et actionnables pour mettre en œuvre des systèmes mobilisant la biodiversité pour améliorer les performances des fermes, en
synthétisant et recontextualisant les résultats de projets de R&D passés ou en cours.

Ce projet renforce un partenariat émergent entre plusieurs structures franciliennes qui s’intéressent aux relations entre agriculture et biodiversité. L’intérêt de la biodiversité (cultivée et spontanée) pour l’agriculture a été démontré dans de nombreuses études. La société civile et l’administration encouragent le monde agricole à adopter des pratiques plus vertueuses. Cependant, les agriculteurs peinent à mettre en œuvre des actions concrètes favorables à la biodiversité soit en raison d’un manque de connaissances, d’outils et d’exemples locaux de mise en œuvre soit car ces changements nécessitent des métamorphoses profondes des systèmes de production. Plus de biodiversité, c’est aussi plus de productions végétales et/ou animales diversifiées à transformer, valoriser, et donc un recours à de nouveaux équipements de production et de transformation, ainsi que de nouveaux circuits de vente. Ce projet propose d’interroger les différentes facettes de la diversification, pour une autre prise en main par les agriculteurs. Une réflexion sera engagée sur la diffusion de ces nouveaux modèle en direction des agriculteurs conventionnels non encore engagés dans cette démarche.

Une des particularités de ce projet est de rendre concrètes les interactions entre la Recherche (INRA, MNHN) et les agriculteurs, dans l’objectif de co-construire des pratiques agricoles favorables à la biodiversité et d’en mesurer les impacts. Il sera question de revaloriser les projets passés et en cours et de s’en servir de socle pour aller plus loin, grâce au travail collectif.

Modalités d’implication et présentation des résultats aux agriculteurs

Le projet se structure en 3 grandes actions, présentant 3 modalités d’implication et de transmission des résultats aux acteurs liés au monde agricole :

- Action 1 : organisation de journées techniques et d’échanges à l’attention des professionnels du monde agricoles et des étudiants (lycées agricoles, universités). L’objectif de ces journées est de faire le point sur les résultats d’études de R&D autour de 8 thématiques, et de présenter des exemples de mise en œuvre concrète via des témoignages d’agriculteurs franciliens ou non ayant une expérience significative. Les organismes participants aux projets de R&D passés (Casdar, PEI, ANR, H2020, …) seront sollicités pour restituer les résultats principaux lors de présentations orales dans ces journées. Au total, 8 journées seront organisées (1 par thème), et une cinquantaine d’agriculteurs seront notamment attendus à chacune d’entre elles.
Cette action implique une coordination importante des partenaires, en vue d’identifier les projets/connaissances/concepts innovants à valoriser lors de ces journées. Les comités de pilotage semestriels s’insèrent entre autre dans cette démarche. Lors de ces réunions, les partenaires seront invités à proposer des initiatives à rendre compte, qui leur sont propres ou dont ils ont connaissance.

Un travail d’exploration et de synthèse sera mené par le pilote de chaque journée (GAB et/ou Agrof’Île) pour identifier d’autres connaissances complémentaires et pertinentes.


- Action 2 : mise en place d’ateliers de re-conception d’itinéraires techniques, de systèmes de production, de paysages, et de méthodes de gestion des mélanges d’espèces et de variétés, auxquels participeront les agriculteurs volontaires.

Ces ateliers auront pour objectif de permettre aux agriculteurs de s’emparer des concepts et techniques présentés dans des journées de l’action 1. Ces ateliers reposent sur l’intelligence collective, où le groupe identifiera des éléments de solution aux problématiques de chacun des participants.

Cette méthodologie a été mise à l’épreuve à plusieurs reprises par l’INRA. 4 ateliers seront organisés avec des agriculteurs suite aux journées d’échanges. Les thèmes abordés seront reprécisés au cours du projet pour répondre au mieux aux demandes des agriculteurs. Des « focus groups » seront également organisés pour identifier les freins, les résistances, les leviers dans la prise en compte de la biodiversité agricole.

À partir de questions abordant les pratiques et les paysages associées à la biodiversité, et de documents iconographiques, il s’agira de déceler les arguments ou es termes faisant consensus et ceux faisant débat. Le LADYSS mobilisera son expérience dans la réalisation de ces focus group à destination d’agriculteurs de différents horizons.


- Action 3 : capitalisation des connaissances mobilisées à l’occasion de ce projet et recontextualisées en Île-de-France. Les journées techniques (cf. action 1) feront l’objet de livrables de synthèse et de restitution présentant les grands résultats et un
résumé des discussions.

Ces synthèses alimenteront les plateformes https://rdagri.fr, et http://geco.ecophytopic.fr/, et seront diffusées aux agriculteurs présents à la journée, ainsi qu’aux abonnés des lettres de diffusion des partenaires et de leurs réseaux (FNAB, CIVAM, PNR).

Un document de synthèse, à destination des agriculteurs et du monde agricole, sera édité pour donner des clés concrètes sur comment mobiliser et favoriser la biodiversité pour faire évoluer les systèmes de production, avec des exemples tirés
des journées techniques. Huit courts-métrages d’environ 5 minutes (1 par thème) seront réalisés pour mettre en valeur les initiatives régionales des agriculteurs (sur le modèle des « Pourquoi – Comment » des CIVAM) et serviront de vecteur de
sensibilisation pour les agriculteurs installés ou en formation et le grand public.

(source : Annexe de la réponse à l’appel à projet)


Mots-clés

agro-écologie ; biodiversité ; pratiques agricoles ; Ile-de-France ; co-construction ;


Publications

A venir




français      english




Rechercher


Plaquette du Ladyss

Livret des doctorants
PNG - 18 ko



PNG - 4.1 ko


JPEG - 6.9 ko


JPEG - 14.3 ko


JPEG - 7.9 ko


PNG - 4.9 ko


JPEG - 3.9 ko