Accueil > La lettre du Ladyss > 2022

Lettre n° 121 - 30 septembre 2022



Edito du Ladyss





C’est inévitable, pour ceux qui sont partis en vacances comme pour ceux qui n’ont pas quitté Paris, le mois de septembre marque le retour à la vie normale. La lettre d’information du Ladyss fait aussi sa rentrée pour vous permettre de retrouver votre rendez-vous mensuel avec l’actualité du laboratoire.

Avant de vous présenter les projets et événements à venir, faisons un point sur les changements de l’équipe ! Nous avons accueilli trois nouveaux maîtres de conférences : Selin Le Visage (P8), Romain Courault (P1) et Rudy Bouguelli (UPC), nous leur souhaitons la bienvenue !

Cette rentrée s’annonce riche en événements et en projets avec notamment le Colloque Puissances de l’ordinaire en vue qui aura lieu les 18 et 19 octobre à la MSH Paris Nord. Cet événement suscite l’engouement de toute l’unité, car il marque une formidable occasion de voir renouer les liens entre les transversalités. Nous vous y attendons nombreuses et nombreux : https://lite.framacalc.org/inscription-colloque-ordinaire2022-9ts7 !

Parmi les autres projets sur la table et non des moindres, celui de la préparation de notre évaluation par le HCERES avec une volonté de construire un projet commun. En effet, nous entrons dans une période d’introspection, de bilan et de projection vers l’avenir. Pour celles et ceux qui veulent rejoindre la dynamique, c’est possible à tout moment. Il suffit d’intégrer le groupe projet de l’unité. L’objectif étant que ce chantier soit terminé pour avril 2023.

Enfin, le site internet du laboratoire et la lettre d’information vont changer de look très prochainement. Très bientôt, vous accéderez à un site plus moderne, visuel, interactif. Le changement prévu pour la fin octobre devrait se faire en douceur, si cela n’est pas le cas, nous nous excusons par avance des quelques désagréments que le site pourrait de nouveau connaître lors de ces étapes clés de migration….
Nous vous laissons, maintenant, découvrir l’activité du laboratoire au travers de cette newsletter.

La direction du laboratoire ainsi que l’équipe de rédaction vous souhaitent à toutes et à tous une très belle rentrée.


Quoi de neuf au Ladyss








Vie du Laboratoire




L’équipe s’agrandit !

Selin Le Visage, Romain Courault et Rudy Bouguelli intègrent respectivement l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et l’Université Paris-Cité comme enseignants-chercheurs.


Soutenance de thèse









Nelo Molter Magalhaes soutiendra sa thèse le 08 novembre 2022 à 14h, à l’Université Paris Cité (Paris 7), amphithéâtre Alan Turing au niveau -1 du bâtiment Sophie Germain (8 place Aurélie Nemours – 75013 Paris)

Sa thèse intitulée "Matières à produire l’espace. Une histoire environnementale des grandes infrastructures depuis 1945" a été réalisée sous la direction de Jean-Baptiste Fressoz et Thomas Lamarche.


Le jury est complété par Sabine Barles, Christophe Bonneuil, Robert Boyer et Agnès Labrousse.




















Portrait de Selin Le Visage, Maîtresse de conférences en Géographie à l’Université Paris 8




Quelles sont les thématiques de recherche sur lesquelles vous travaillez ?


Mes recherches s’inscrivent dans une géographie sociale et politique de l’environnement. Je travaille plus particulièrement sur le (re)façonnage des territoires de l’eau en Méditerranée. J’étudie ces dynamiques de changement « par le bas », à travers le triptyque "objets techniques / ressources / territoires", et avec une approche de recherche centrée sur les pratiques des acteurs.
Ma thèse portait par exemple sur le programme « 1000 barrages collinaires en 1000 jours », lancé par l’État turc en 2012 pour le développement de l’irrigation. À partir des objets techniques, dans des villages de la région d’Izmir, j’ai travaillé sur les pratiques de différents acteurs intervenant à l’échelle locale (irrigants, mais aussi ingénieurs de l’administration hydraulique, élus de quartiers, etc.), leurs manières de faire, de s’approprier les ouvrages, les négociations et les arrangements qu’ils arrivaient parfois à trouver sur les conditions de gestion de la nouvelle ressource rendue disponible. Cette approche m’a permis de comprendre les dynamiques d’une gouvernance en actes, ou en action, de démêler les processus discrets de la "politique du quotidien" lors de la mise en œuvre des projets d’irrigation au niveau local.



Sur quels projets travaillez-vous actuellement ?


Après ma recherche doctorale en Turquie, mon postdoctorat m’a permis de continuer à travailler sur l’eau en Méditerranée tout en faisant un pas de côté, en passant de l’irrigation aux situations de relèvement post-inondation. J’étudie en effet les modalités de reconstruction de la vallée de la Roya (Alpes-Maritimes), sinistrée par un épisode méditerranéen lors de la tempête Alex du 2 octobre 2020. Si les initiatives locales post-inondation sont nombreuses, les aspirations quant au futur de la vallée sont variées et certains imaginaires territoriaux plus susceptibles de se matérialiser que d’autres en fonction des rapports de force locaux. J’y étudie donc les rapports matériels et idéels à l’eau, ainsi que les rapports sociaux autour de cette dynamique de reconstruction (relations entre collectifs historiques, nouvelles associations, élus, ingénierie publique, etc.).


A quoi souhaitez-vous contribuer avec vos recherches ?


Mes recherches ont en commun d’interroger les enjeux en tension de protection de l’environnement et de développement socio-économique de territoires fragiles ou en forte recomposition (espaces ruraux dans une Turquie tournée vers ses métropoles, montagnes de l’arrière-pays niçois en France). L’objectif est de mettre en évidence des processus d’appropriation et/ou de valorisation des ressources et de l’espace, les rapports de force et inégalités face au partage des ressources (irrigation), aux risques (inondations) et dans les processus de décision, et ce dans des espaces ruraux en forte recomposition à proximité de pôles urbains.


Quelle est votre formation ?


J’ai d’abord reçu une formation d’ingénieure en agronomie pour le développement à l’international, avec une spécialisation en Territoires, risque et aménagement. Au fil de celle-ci, des expériences professionnelles variées (Togo, Pérou, Indonésie, Turquie) m’ont rapidement confortée dans mon approche critique du développement. J’ai donc décidé de poursuivre en sciences sociales, au sein du Master de géographie « Gestion de l’eau et développement local » à l’Université Paris Nanterre, où j’ai ensuite obtenu mon contrat doctoral. Ma thèse, qui s’inscrit dans une géographie sociale et politique de l’environnement, a été réalisée sous la codirection de David Blanchon (Université Paris Nanterre, UMR LAVUE) et de Marcel Kuper (Cirad, UMR G-EAU). J’ai aussi beaucoup appris sur le monde de l’enseignement et de la recherche grâce au Rés-EAUx, une association de jeunes chercheur.e.s en sciences sociales sur l’eau, où l’entraide et la bienveillance sont une belle source de motivation.






Dernières publications du Ladyss





Ouvrages à la une







BLANC Nathalie, CYRIA EMELIANOFF et HUGO ROCHARD, Réparer la terre par le bas. Manifeste pour un environnementalisme ordinaire, [s.l.] : Le Bord de l’eau, 13 septembre 2022 (En Anthropocène), 240 p. fr.















LA MANUFACTURE COOPÉRATIVE, Changer de direction  ? Récits croisés de transmissions dans les coopératives, [s.l.] : Éditions REPAS, 15 septembre 2022, 136 p.














Publications



AUDIGER Celine, BOVAGNET Thomas, BARDES Julia, ABIHSERA Gaelle, NICOLET Jerome, DEGHAYE Michel, BOCHATON Audrey et MENVIELLE Gwenn, « Social Inequalities in Participation in Cervical Cancer Screening in a Metropolitan Area Implementing a Pilot Organised Screening Programme (Paris Region, France) », International Journal of Public Health, vol. 0, 2022, Frontiers. URL : (hal-03728443).

BLANC Nathalie, « Negative / Positive  : women in action », Popular Inquiry, vol. 10, no 1, juin 2022, p. 25. URL : (hal-03706340).

CHALLEAT Samuel, BARRE Kévin, LAPOSTOLLE Dany, MILIAN Johan, BENOS Rémi, FOGLAR Hélène, RONZANI Charles, FARRUGIA Nicolas, MAISONOBE Marion, PREVOST Héloïse, MORVAN Sylvain et RENAUD Matthieu, « Au sein du CNRS, un Observatoire de l’environnement nocturne pour accompagner la territorialisation de la lutte contre la pollution lumineuse », Les Cahiers Clairaut, vol. 178, juin 2022, p. 27. URL : (hal-03748363).

CLAUZEL Céline, « Les réseaux écologiques, une stratégie de conservation pour concilier fonctionnalités écologiques et aménagement du territoire », Géoconfluences, juin 2022. URL : (halshs-03692583).


CONTI Benoit, BOCHATON Audrey, CHARREIRE Hélène, BONSANG-KITZIS Hélène, DESPRES Caroline, BAFFERT Sandrine et NGO Charlotte, « Influence of geographic access and socioeconomic characteristics on breast cancer outcomes : A systematic review », PLoS ONE, vol. 17, no 7, 2022, Public Library of Science, p. e0271319. URL : (hal-03730234.


DARMANGEAT Christophe, « “ Le matriarcat primitif n’est plus ce qu’il n’a jamais été ” », La Pensée, N°410, juillet 2022, Fondation Gabriel Péri, p. 131 142. URL : (hal-03738415).


DAVASSE Bernard, GEISLER Élise, KERAVEL Sonia et LUGINBÜHL Yves, « Devenir paysagiste », Projets de paysage. Revue scientifique sur la conception et l’aménagement de l’espace, Hors-série, 5 juillet 2022, Agrocampus Angers, Ecole nationale supérieure du paysage, ENP Blois, ENSAP Bordeaux, ENSAP Lille. URL : (hal-03725436).


TEYSSANDIER Nicolas, AUGEREAU Anne, DARMANGEAT Christophe et HENRY-GAMBIER Dominique, « Paléolithique  : où sont les femmes  ? », Pour la science, vol. 537, juillet, juillet 2022, Pour la Science.


VALETTE Jean-François, PECOUT Hugues et GUÉRIN-PACE France, « Caracterizar las desigualdades territoriales en la Zona Metropolitana del Valle de México a través de la movilidad residencial y cotidiana », TRACE (Travaux et recherches dans les Amériques du Centre), no 82, 2022, Centro de Estudios Mexicanos y Centroamericanos (CEMCA), titre du fascicule : Diez años después, el rostro de TRACE está plenamente definido, p. 113 153. URL : (hal-03741863.


YEUTSEYEVA Sasha et DEGUILHEM Thibaud, Race, Gender and Poverty : Evidence from Brazilian Data, Working Paper, [s.l.], septembre 2022. URL : (hal-03778149).


BILLAUD Jean-Paul, « Agriculture et changement climatique  : le face-à-face du singulier et du global », in Pierre-Benoît JOLY, Frédéric GOULET, Bernard HUBERT et Patrick CARON (dirs.), Sciences, techniques et agricultures : gouverner pour transformer. Colloque de Cérisy, Paris : Presses des Mines, 2022 (Collection Sciences sociales). URL : (hal-03739230v1.


BONTE Milan, « Gender, Violence and Public Spaces in France and the United Kingdom : Contributions by Trans Studies to Feminist Geographies », in Marianne BLIDON et Stanley D. BRUNN (dirs.), Mapping LGBTQ Spaces and Places. A Changing World, [s.l.] : Springer Cham, 2022, p. 517 537. URL : (hal-03777493).

CHALLEAT Samuel, MILIAN Johan, LAPOSTOLLE Dany, BARRE Kevin, BENOS Rémi, FOGLAR Hélène, RONZANI Charles et HOUEL Nicolas, Compte-rendu de l’atelier de lancement de la Phase 1 du programme ”Trames noires du Massif central” (IPAMAC), [s.l.] : Association Inter-Parcs du Massif central (IPAMAC)  ; Région Auvergne-Rhône-Alpes  ; FNADT (Fonds National d’Aménagement et de Développement du Territoire)  ; Union Européenne  ; UMR5602 GÉODE (CNRS)  ; Collectif RENOIR / Observatoire de l’environnement nocturne, août 2022, p. 30. URL : (hal-03749115).

CHALLEAT Samuel, MILIAN Johan, LAPOSTOLLE Dany, BENOS Rémi, BARRE Kevin, FOGLAR Hélène et RONZANI Charles, Phase 1 du programme ”Trames noires du Massif central” (IPAMAC). Compte-rendu intermédiaire. Visite du Parc naturel régional Périgord-Limousin, [s.l.] : IPAMAC (Association inter-Parcs du Massif central)  ; Région Auvergne-Rhône-Alpes  ; ANCT (Agence nationale de la cohésion des territoires)  ; Union Européenne  ; UMR5602 GÉODE (CNRS)  ; Collectif RENOIR / Observatoire de l’environnement nocturne, août 2022, p. 26. URL : (hal-03749170).

CHALLEAT Samuel, MILIAN Johan, LAPOSTOLLE Dany, BENOS Rémi, BARRE Kévin, FOGLAR Hélène et RONZANI Charles, Phase 2 du programme « Trames noires du Massif central » (IPAMAC, 2020). Compte-rendu intermédiaire. Visite du Parc naturel régional de Millevaches en Limousin, [s.l.] : IPAMAC (Association inter-Parcs du Massif central)  ; Région Auvergne-Rhône-Alpes  ; ANCT (Agence nationale de la cohésion des territoires)  ; UMR5602 GÉODE (CNRS)  ; Collectif RENOIR / Observatoire de l’environnement nocturne, septembre 2020, p. 52. URL : (hal-03749147.

CHALLEAT Samuel, MILIAN Johan, LAPOSTOLLE Dany, BENOS Rémi, RONZANI Charles, FOGLAR Hélène, BARRE Kevin, PREVOST Héloïse, MAISONOBE Marion, RENAUD Matthieu, MORVAN Sylvain et FARRUGIA Nicolas, Programme-cadre FENOIR (Figurations de l’environnement nocturne des territoires réunionnais). Rapport d’étape pour le Parc national de La Réunion, [s.l.] : Parc national de La Réunion  ; CNRS  ; Observatoire de l’environnement nocturne, juin 2022, p. 125. URL : (hal-03747762).





français      english




Rechercher


Plaquette du Ladyss

Livret des doctorants
PNG - 18 ko



PNG - 4.1 ko


JPEG - 6.9 ko


JPEG - 14.3 ko


JPEG - 7.9 ko


PNG - 4.9 ko


JPEG - 3.9 ko