Accueil > Membres et contacts > Doctorants

HONORE Faustine



Doctorante
Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne
École doctorale 434 de Géographie
Géographie environnementale, Agroécologie

Année de première inscription : 2020
Année de soutenance prévue : 2023
Courriel : honore.faustine@orange.fr
Directrice de thèse : Catherine Carré & Corinne Robert
Master d’origine : Master 2 BioTerre

TITRE DE LA THÈSE

Pour une pérennisation des modèles agroécologiques : analyse des transformations vécues et perçues par les agriculteur.ice.s à l’aune du triptyque individu/exploitation/territoire.

RÉSUMÉ DE LA THÈSE

Le contexte actuel de dérèglement climatique et d’érosion massive de la biodiversité pousse à questionner nos modes de production et de consommation. Le modèle agricole industriel et intensif bâti sur la biochimie et la mécanisation fait face à des limites multiples autant sociales, que sanitaires et écologiques. L’agroécologie qui propose de cultiver en mobilisant les régulations naturelles est alors présentée comme une alternative pertinente et les politiques publiques visent à encourager une “transition agroécologique”. Pourtant, cette transition rencontre des difficultés à se développer sur le territoire français. Afin de mieux comprendre les facteurs de cette transition, il paraît essentiel de s’intéresser plus amplement à l’agriculteur.ice et à sa conception du changement de pratiques. Nous nous demandons dès-lors comment les agriculteur.ice.s vivent et perçoivent la transition agroécologique, quelles en sont les plus-values et moins-values et comment cela s’inscrit dans leurs territoires.

Pour y répondre nous avons sélectionné deux terrains que sont le Barrois, terrain de mon stage de fin d’étude et le Finistère qui seront étudiés dans un triptyque individu/exploitation/territoire. Le projet propose d’analyser les perceptions de l’individu enquêté via les plus-values et moins-values tirées des transformations ayant lieu au sein de son exploitation par rapport à ses interactions avec le territoire. Il s’agira ensuite de comparer les objectifs des acteur.ice.s institutionnel.le.s avec les attentes individuelles des agriculteur.ice.s. La méthodologie qualitative est fondée sur des entretiens avec les agriculteur.ice.s et des cahiers de suivi. Elle sera doublée d’un diagnostic des territoires étudiés. L’enjeu principal est de mettre en commun ces perceptions des plus-values et moins-values et de tirer des leviers capables de faciliter les changements de pratiques dans un objectif de pérennisation de la transition agroécologique et d’attractivité des zones rurales.

Mots-clés

Transition agroécologique, agriculteur.ice




français      english




Rechercher


Plaquette du Ladyss

Livret des doctorants
PNG - 18 ko



PNG - 4.1 ko


JPEG - 6.9 ko


JPEG - 14.3 ko


JPEG - 7.9 ko


PNG - 4.9 ko


JPEG - 3.9 ko