Accueil > Membres et contacts > Associé.e.s

COUMAU Julie


Chercheuse associée au Ladyss
ATER (doctorante - Médiations (Sorbonne Université)
ATER, Université Paris–Nanterre
Sections : 23/24 (CNU)
Discipline : Géographie
Courriel : coumaujulie@gmail.com
Adresse professionnelle : Ladyss - UMR7533, Université Paris Nanterre, bâtiment Max Weber, 200 avenue de la République 92000 Nanterre.

ATELIER DU LADYSS :
Atelier 1 - Modèles alternatifs d’Entreprises et d’Organisations
Atelier 2 - Transitions : organisations, territoires et sociétés

THÈMES DE RECHERCHE DÉVELOPPÉS

Géographies antispécistes.
Dimension spatiale de la domination spéciste - imbrications avec le capitalisme et d’autres formes de domination.
Résistances antispécistes. Stratégies spatiales, agentivités animales, infra-politiques et action directe.
Géographie des sanctuaires : entre vulnérabilité et empouvoirement par le care (soin). Territoire de lutte.
Réflexivité.

CHAMPS GÉOGRAPHIQUES

France

TITRE DE LA THÈSE

« Géographies mouvantes de la lutte antispéciste : spatialisation d’une
résistance collective entre lieux d’affrontement et lieux de "l’habiter" ».

- Thèse de doctorat en Géographie sous la direction de Louis Dupont, Sorbonne Université.

Cette thèse s’intéresse à la matérialisation et à la spatialisation du mouvement
antispéciste en France. Mouvement politique s’opposant à l’exploitation des
autres animaux, l’antispécisme dit radical s’incarne dans différentes formes de
contestation dont les stratégies spatiales visent l’émergence d’un rapport de force
avec les industries spécistes et l’Etat qui les soutient. Une partie importante de la
thèse s’articule autour du sanctuaire comme terrain, et de ce terrain devenu lieu
de vie, transformant l’expérience de la recherche en méthodologie "immersive" ou
"absorbante". Les sanctuaires représentent les espaces clés de la lutte
antispéciste en préfigurant des mondes dans lesquels les personnes animalisées ne
seraient pas exploitées mais deviendraient des camarades dans la construction
d’un territoire organisé collectivement. Le travail de thèse vise ainsi à
comprendre comment un mouvement politique forge son espace à diverses
échelles ; puis comment cet espace agit sur l’organisation collective, sur les
relations et sur les émotions de leurs habitant.e.s.

ENSEIGNEMENTS

Septembre 2021 - : Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche – Nanterre
Université – Département de Géographie

Janvier 2021 – Mai 2021 : Vacations – UPEC Université Paris Est Créteil
– UFR de Géographie
• Licence 3 : Géographie Politique. 39h TD.

2017-2020 : Monitorat dans le cadre du contrat doctoral – Sorbonne Université
– UFR de Géographie
• Licence 1 : Géographie dans les Sciences Humaines et Sociales. 39h TD.
• Licence 1 : Populations du monde : espaces, dynamiques et migrations. 39h TD.
• Licence 1 : Méthodologie du travail universitaire. 26h CM-TD.
• Licence 2 : La région en Géographie. 19,5h TD.
• CM de préparation au concours de l’agrégation d’histoire-géographie. 2h.
« La France des Marges ».
• Oraux de préparation au concours du CAPES d’histoire-géographie. 6h.
• Master Culture Politique Patrimoine (Sorbonne Université) : Cours dans l’UE « Sexes
Genres et Sexualités » : Féminismes et Antispécismes. 4h.
• Master Alimentation et Cultures Alimentaires (Sorbonne Université) : Cours dans
l’UE de géographie culturelle 4h.

PUBLICATIONS

Julie Coumau, Tiphaine Lagarde, 2021, « Habiter le sanctuaire antispéciste : résister à la violence faite corps avec le care complice », revue Géo-regards (en cours de publication).

Rachele Borghi, Julie Coumau, Emilie Viney, 2019 : Collectif Brigade SCRUM, « Pratiques d’hackerage de l’espace universitaire : la brigade SCRUM », revue Pratiques du hackering de l’Ecole Européenne Supérieur d’Art de Bretagne. (https://www.pratiquesduhacking.com/)

Julie Coumau, 2018, « Un mémoire transformatif pour une recherche engagée :
Cheminement, méthode et perspectives », dans L’expérience du mémoire, premiers pas dans la recherche, L’harmattan, collection Géographie et Cultures.

COMMUNICATIONS ET ORGANISATION DE JOURNÉES D’ÉTUDES

• 4-8 septembre 2019 : Intervention lors du Venice Climate Camp organisé par le
No Grandi Navi Comitee et Fridays for Futur- Venise. Headspeaker (invitée)
pour la session « Crisi climatica ed ecotransfemminismo ».

• 13 juin 2019 : Colloque International « Corp(u)s (in)disciplinés - Un jour et une
nuit pour incorporer des savoirs indisciplinés », Université de Lausanne (invitée).
Conférence performative : Éloge des marges. Les affects dans la construction des espaces de résistance (avec Rachele Borghi et Salomé Vincent / Collectif Scrum)

• 8 juin 2018 : Colloque International « Pratiquer, (se)former (aux), (re)penser et
questionner les pédagogies émancipatrices », ESPE, Paris, 8-9 juin.
« Le papier vole », (avec Rachele Borghi et Emilie Viney). Présentation de nos projets
réalisés dans nos cours de géographie pour une pédagogie émancipatrice.

• 13 avril 2018 : AAG Annual Meeting – La Nouvelle Orléans.
« Vegan activism : bodies in struggle »

• 1 octobre 2017 : Festival International de Géographie- Saint-Dié-des-Vosges.
« Géographie des lieux véganes parisiens, entre quotidienneté et militantisme ».

• 30 Septembre 2017 : Festival International de Géographie – Saint-Dié-des-Vosges.
« Des géographies animales à la géographie animaliste : objets, paradigmes, engagements".

• 3 juin 2017 : Biennale de Géographies Féministes – Paris.
Atelier : « Féminismes et Antispécismes : apports théoriques et convergences pour une géographie engagée ».




français      english




Rechercher


Plaquette du Ladyss

Livret des doctorants
PNG - 18 ko



PNG - 4.1 ko


JPEG - 6.9 ko


JPEG - 14.3 ko


JPEG - 7.9 ko


PNG - 4.9 ko


JPEG - 3.9 ko