Accueil > Recherche > Programmes de recherche > Programmes Européens > COOLSCHOOLS (2022-2025)

COOLSCHOOLS (2022-2025)


 


COOLSCHOOLS

Nature-based climate action from schools to cities

Financé par : JPI Urban Europe
Site du projet de recherche : http://coolschools.eu/
Compte Twitter : @p_coolschools

Date de début du projet : Mars 2022
Date de fin du projet : Février 2025


Membres du Ladyss impliqués

Nathalie Blanc, Sarah Bortolamiol, Céline Clauzel co-responsables du WP2 sur les pratiques de la biodiversité.


Coordinateurs du projet

Isabel Ruiz-Mallén (PI), Francesc Baró (co-PI)


Post-doctorant recruté sur le projet

Tanguy LOUIS-LUCAS


Universités partenaires

Fundació per a la Universitat Oberta de Catalunya (Catalogne, Espagne) (coordinateur du projet WP0 et responsable du WP5 sur la gouvernance inclusive) ; Vrije Universiteit Brussel (Belgique) (coordinateur du projet WP0 et responsable du WP1 sur l’accessibilité et l’équité) ; CNRS (responsable du WP2 sur la biodiversité) ; Université d’Anvers et Université de Hasselt (Belgique) (co-responsables du WP3 sur les transformations de la santé) ; University de Twente (Pays-Bas) (responsable du WP4 sur les transformations socio-culturelles) ; European Schoolnet (Belgique) (responsable du WP6 sur les transformations éducatives).


Partenaires institutionnels

Bruxelles Environnement ; Mairie de Paris ; Conseil municipal de Barcelone ; El Globus Vermell, Ville de Rotterdam, Springzaad ; IVN Natuureducatie, UN-HABITAT Espagne, Centre pour la promotion de la science en Serbie


Résumé du projet

COOLSCHOOLS est un projet de recherche appliquée transdisciplinaire qui vise à analyser les multiples co-bénéfices de la mise en œuvre de solutions basées sur la nature pour l’adaptation au changement climatique dans les environnements scolaires européens. Nous explorerons en particulier comment les politiques de végétalisation des cours d’école peuvent agir comme moteur de transformation urbaine grâce à une approche centrée sur les besoins et les points de vue des enfants et des jeunes, mais aussi de l’ensemble des communautés éducatives (enseignants, parents, personnels administratifs).

Le projet COOLSCHOOLS rassemblent des chercheurs en géographie, sociologie, écologie et santé qui analysent les opérations de végétalisation à travers différentes approches complémentaires et interreliées sous l’angle de la justice sociale, de la conservation de la biodiversité, de la santé publique, de la sécurité, de la gouvernance inclusive et de l’éducation de qualité de l’école à la région métropolitaine. (source : site de CoolSchools)


Méthodologie

L’approche transdisciplinaire de COOLSCHOOLS combine les perspectives des sciences naturelles (biodiversité urbaine, verdissement urbain), des sciences biomédicales (développement cognitif et comportemental), des sciences sociales (perceptions socioculturelles, gouvernance inclusive) et des sciences de l’éducation (éducation au changement climatique).

Cette approche combine ainsi des méthodologies quantitatives et qualitatives de différentes disciplines, y compris des méthodes participatives et de co-création, pour coproduire de nouvelles connaissances qui amélioreront notre compréhension des capacités de transformation des abris climatiques basés sur la nature en milieu scolaire aboutissant à une évaluation holistique.


- WP1 "accessibilité et équité" examine de manière spatiale et participative les transformations de l’occupation du sol et les implications en matière d’accessibilité aux espaces verts associées de la mise en œuvre d’abris climatiques scolaires et d’autres solutions basés sur la nature autour des environnements scolaires.


- WP2 "pratiques de biodiversité" vise à analyser comment et à quelles conditions la végétalisation des cours d’école peut conduire à la construction de territoires éducatifs autour de la gestion de la biodiversité, en évaluant les besoins et les potentiels pour initier, renouveler et diversifier un corpus de connaissances et de pratiques.


- WP3 "développement cognitif et comportemental" examine les capacités de transformation des abris climatiques scolaires sur la santé, en particulier sur le développement cognitif des enfants et les problèmes comportementaux et émotionnels, en générant et en diffusant des preuves sur la contribution du contact avec la nature à l’école au bien-être de nos sociétés futures.


- WP4 "sûreté et qualités" étudie le rôle de la perception de la qualité et de la sécurité des abris climatiques scolaires pour déterminer leur capacité à initier des transformations socioculturelles des environnements scolaires et des quartiers plus larges.


- WP5 "gouvernance inclusive" étudie dans quelles conditions les abris climatiques scolaires peuvent amener à des pratiques de gouvernance favorisant la transformation urbaine garantissant l’inclusivité et le partage du pouvoir entre les parties prenantes.

Les chercheuses et chercheurs des UMR LADYSS et LIED travaillent plus spécifiquement sur le WP2, avec l’hypothèse qu’une approche intégrée de la revégétalisation favoriserait la présence d’une faune et d’une flore spontanée diversifiée, et participerait au renforcement des liens entre les différentes formes de vie. Deux volets sont explorés : 1) quels sont les niveaux de biodiversité observés dans les cours et quels facteurs expliquent leur variation entre les cours (entretien, surface, position par rapport aux continuités écologiques, etc.) ; 2) quelles sont les perceptions et les représentations sur la biodiversité chez les enfants et plus largement l’ensemble des acteurs de l’école (enseignants, parents, etc.). Pour répondre à ces questions, l’équipe mène des inventaires naturalistes dans les cours d’école, modélisent les continuités écologiques, interrogent différents types d’acteurs du milieu scolaire et accompagnent les enseignants dans la mise en place d’activités créatives autour de la biodiversité.


Publications

à venir.





français      english




Rechercher


Plaquette du Ladyss

Livret des doctorants
PNG - 18 ko



PNG - 4.1 ko


JPEG - 6.9 ko


JPEG - 14.3 ko


JPEG - 7.9 ko


PNG - 4.9 ko


JPEG - 3.9 ko