Accueil > Membres et contacts > Doctorant.e.s

CAPON Mary



Docteure
Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne
École doctorale 434 de géographie
Géographie

Courriel  : mcapon@parisnanterre.fr
Adresse professionnelle : Ladyss, 2 rue Valette, 75005 Paris
Master d’origine : Master Géographie de l’environnement et Master 2 BioTerre
Directeurs de thèse : Laurent Simon et Benjamin Lysaniuk

Actuellement :
Ingénieur de recherche CNRS du 01/07/2022 au 30/06/2023
Programme de recherche  : Du Monde d’Avant au Monde d’Après (MAMA)
Adresse : Ladyss Nanterre - 200 av. de la République
Courriel : mcapon@parisnanterre.fr
Téléphone  : +33 (0)1 40 97 71 53

TITRE DE LA THÈSE

Accueillir les mammifères sauvages en ville : jonctions et injonctions dans la Métropole du Grand Paris.

RÉSUMÉ DE LA THÈSE

Cette recherche doctorale interroge les rapports qu’entretiennent les citadins avec les animaux sauvages. Parmi la biodiversité urbaine, les mammifères sauvages attirent notre attention car l’intensification de leur présence engendre une multiplication des contacts avec les humains. De telles rencontres représentent une composante fondamentale des rapports entretenus par ces deux entités car elles peuvent influencer les relations humains/animaux à diverses échelles. Cette thèse vise à interroger les multiples enjeux associés au développement de mammifères sauvages urbains, et les rencontres qui en découlent. Pour ce faire, la première partie de ce travail est consacrée à l’étude de la dimension géographique des rencontres avec fouines (Martes foina), renards roux (Vulpes vulpes) et hérissons d’Europe (Erinaceus europaeus), au moyen d’une analyse spatiale des lieux de rencontres avec ceux-ci dans la Métropole du Grand Paris (MGP). Ensuite, en nous appuyant sur une enquête par questionnaire déployée dans cette même métropole, nous explorons les perceptions et les représentations humaines des rencontres avec ces trois espèces et les attitudes portées envers celles-ci. Si cette enquête confirme la discrétion de ces animaux dans le paysage urbain, elle montre également que, malgré une appréciation globalement positive, ces trois espèces ne sont pas entièrement considérées comme y étant à leur place pour autant. Que ces résultats révèlent une appréhension d’une proximité physique trop forte avec des espèces qui inspirent le doute ou la crainte et/ou une préoccupation grandissante pour le bien-être animal, ils nous invitent à questionner les modalités de l’accueil de la biodiversité en ville et de la prise en charge de son versant animal. C’est pourquoi nous consacrons la troisième partie de ce travail à étudier, à partir d’une enquête par entretien principalement, le système de gestion de ces mammifères sauvages dans la MGP.

Mots-clés

biodiversité urbaine, métropole du Grand Paris, mammifères sauvages, représentations, interactions homme/animaux, SIG, modèle de distribution des espèces, zoonoses, système d’acteurs

PUBLICATIONS

Publications HAL de Mary, Capon

2021

Article dans une revue

titre
Characterizing the landscape compositions of urban wildlife encounters: the case of the stone marten (Martes foina), the red fox (Vulpes vulpes) and the hedgehog (Erinaceus europaeus) in the Greater Paris area.
auteur
Mary Capon, Benjamin Lysaniuk, Vincent Godard, Céline Clauzel, Laurent Simon
article
Urban Ecosystems, Springer Verlag, 2021, 171, ⟨10.1007/s11252-020-01071-6⟩
Accès au bibtex
BibTex

2017

Article dans une revue

titre
Interroger les bases de données géographiques pour mieux renseigner les territoires de cohabitation entre l’animal et l’humain
auteur
Vincent Godard, Mary Capon
article
Annales de géographie, Armand Colin, 2017, 716 (4), pp.464-491
Accès au bibtex
BibTex

Communication dans un congrès

titre
Exploring Human-Wildlife coexistence in urban areas: the case of the Parisian metropolis
auteur
Mary Capon, Benjamin Lysaniuk, Vincent Godard
article
17th International Medical Geography Symposium, Jul 2017, Angers, France
Accès au bibtex
BibTex




français      english




Rechercher


Plaquette du Ladyss

Livret des doctorants
PNG - 18 ko



PNG - 4.1 ko


JPEG - 6.9 ko


JPEG - 14.3 ko


JPEG - 7.9 ko


PNG - 4.9 ko


JPEG - 3.9 ko