Accueil > Recherche > Approche transversale

Approche transversale : Rapports sciences-sociétés à l’épreuve du terrain

Objectifs scientifiques


La création de cette approche transversale relève d’une volonté collective exprimée lors d’une assemblée générale destinée à construire le projet scientifique 2014-2018. La diversité des points de vue, problématiques, démarches et terrains de recherche développés par les chercheurs du laboratoire a fait apparaître non seulement la nécessité mais aussi la volonté de mettre en place une plateforme de réflexion et de confrontation commune. A la lumière de nos expériences de terrain, de nos postures théoriques et pratiques de recherche, l’ambition de cette approche est de parvenir à une mise en synergie des recherches engagées par l’ensemble des chercheurs du laboratoire, autour de questions qui traversent sa problématique d’ensemble et dépassent les contours donnés aux trois axes thématiques. Le thème général du rapport science/société et sa déclinaison dans différents contextes, les rapports sciences/sociétés au pluriel qui posent aussi la question de la pluridisciplinarité, s’est imposé.

La portée de cette réflexion est double : sociétale et heuristique.
- Sociétale, car la question du rapport entre science et société traverse toutes les disciplines scientifiques et milieux sociaux et fait régulièrement la matière de débats de spécialistes ou grand public plus ou moins polémiques. Forums, colloques, appels à projets de recherche (re)lancent périodiquement la question en s’adressant directement aux chercheurs et en les incitant à s’interroger sur leurs propres démarches et objectifs. Le monde de la recherche est interpellé à la fois par les pouvoirs publics, par les représentants de la société civile, et par des individus souvent désorientés par des crises (sanitaires, alimentaires, économiques, climatiques…) et auxquels la science tarde à apporter des réponses, si ce n’est des solutions. Entre sentiment de défiance vis-à-vis d’une science parfois perçue comme extérieure voire inutile et une demande pressante pour une science responsable et fiable, le monde de la recherche est placé devant un double impératif : démontrer son utilité et mettre en œuvre les conditions de son efficacité.

- Heuristique, car en questionnant nos méthodes et approches, il s’agira de comprendre comment nos recherches s’insèrent – ou sont intégrées – dans les interrogations contemporaines émises par la société civile (la demande sociale) d’une part et comment les chercheurs eux-mêmes participent à ce questionnement d’autre part.

Cette approche transversale s’articule donc autour de deux formes de dialogue : l’un en interaction avec « l’extérieur », entre le monde de la recherche et la société civile ; l’autre en interne, entre nos postures de recherche respectives. Quelles relations nos problématiques et nos résultats ont-ils avec des problèmes sociaux et sociétaux profondément renouvelés et qui se posent de manière de plus en plus complexe ? Comment pouvons-nous construire un dialogue entre nos disciplines pour évaluer la portée de nos démarches et de nos résultats et pour la société ?




français      english




Rechercher